jeudi 4 juin 2015

Pure Tome 2 - Fusion, Julianna Baggott

óóóóó

De l'action et des ados intelligents, la saga qui manquait à la littérature jeunesse !

óóóóó


***Attention Spoilers***
Pressia, Bradwell, Partridge, Lyda et les autres sont en fuite. Après avoir découvert qu’ils étaient surveillés par le Dôme et après la bataille sanglante contre ses soldats mi humains mi machines, ils ont fui, se sont séparé et tentent de découvrir les plans du Dôme et surtout comment le renverser. D’un côté Partridge retourne dans le Dôme affronter son père, Pressia et Bradwell, eux, vont tenter de trouver la clé, l’antidote aux fusions.

J’avais beaucoup aimé le premier tome, j’ai adoré ce deuxième. Et sans grande surprise, c’est sensiblement pour les mêmes raisons !

Le premier tome, un peu lent, qui peinait à démarrer laisse la place à une suite vive et pleine d’action. L’auteur nous emmène dans un univers toujours très sombre dans lequel elle instille par touches, dans le destin des personnages, dans l’accomplissement de leurs quêtes, dans les relations qui s’épanouissent entre eux, de la lumière et de l’espoir.

Amitié, amour, amour contrarié, déception, manipulation, elle explore une palette riche de sentiments et entre en profondeur dans la psychologie de ses personnages. Les épreuves qu’ils ont vécues les ont fait mûrir et leurs réactions sont adultes et réfléchies.

Et par-dessus tout, ce que j’aime, c’est cette façon si subtile qu’elle a de ne définitivement pas nous prendre pour des abrutis. Le style est sobre et efficace, l’ironie est toujours là, prête à piquer au détour d’une réflexion et le questionnement est omniprésent : qu’est-ce qui est bien ou mal, que valent mes principes face à mon objectif, quel est le bien-fondé de ce que l’on m’a toujours inculqué…




Au fil des pages :
"Il songe à mettre Bradwell et Pressia au courant, mais l'idée de savoir quelque chose qu'ils ignorent lui plaît - un petit sentiment de pouvoir."

"Dans le Dôme, elle acceptait ce qu'on lui racontait. Sa plus grande peur était de décevoir son entourage. Et pourtant, la vérité était sous ses yeux, si seulement elle les avait ouverts."

"- Je ne peux pas tuer mon père. Si tu assassines un assassin, tu deviens aussi mauvais que lui."


Dans la série : Pure Tome 1


Lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois par Bianca

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Laisser un commentaire en Anonyme ou via URL ou Google +